Notifiée par la Cour constitutionnelle de l’existence d’une enquête visant la déchéance de son mandat parlementaire introduite par l’AFDC-A du professeur Modeste Bahati, Néné  Nkulu n’a pas tardé de répandre à ses détracteurs via son compte Twitter avec pour objectif de resserrer ses troupes.

« Une requête n’est pas un arrêt de la cour, gardant le
même état d’esprit qui nous a fait gagner les législatives en 2018 en accord avec le front commun pour le Congo et avec constance, je demeure loyale a mon autorité morale, ça s’appelle le respect des engagements. Pour le reste, la justice fera son travail » rappelle l’autorite morale de l’AFDC-A/ FCC

La ministre de l’emploi, Néné Nkulu n’a pas perdu son mandat parlementaire. Elle a plutôt reçu, poursuit-elle, une simple notification d’une requête introduite par un avocat pour demander sa déchéance. Néné Nkulu rassure que tous les députés nationaux de l’AFDC-A sont fermes et continuent a exprimer leur loyauté au FCC.

L’affaire AFDC-A oppose le sénateur Modeste Bahati et la ministre d’État Néné Nkulu qui tous revendiquent la paternité de cette coalition politique. Deux ailes dont une, dirigée par Bahati a claqué la porte du FCC et l’autre demeure au sein de la famille politique de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila.

PL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici