Le monde entier commémore ce lundi 25 mai 2020, la journée mondiale de la libération de l’Afrique et de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

En effet, 25 mai 1963, 32 États africains signaient, à Addis-Abebas, la Charte de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) sous la conduite de l’empereur éthiopien Hailé Sélassié, devenue Union Africaine (UA) quelques années plût tard soit en 2002.

Malgré la menace du Coronavirus, la commission de l’Union Africaine s’est exprimée.
Dans son adresse à tous les peuples africains au siège de l’UA à Addis-Abeba, Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’UA, invite les peuples africains à prendre cette journée comme un moment de joie, de fierté de recueillement et de médiation.
Il a, par ailleurs, précisé que le bilan de ce demi siècle (57 ans) de la libération de l’Afrique est dubitatif, étant donné que les populations africaines continuent à croupir dans la misère, malgré les richesses dont le continent dispose.

Chaque année, les dirigeants africains se rassemblent pour commémorer cette journée, ce qui n’est pas le cas cette année suite à la pandémie du Coronavirus.

Hugues Mpaka

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici