Dans sa tribune parvenue à notre rédaction Christian Lima hausse le ton après l’assassinat la semaine dernière d’un militant du mouvement pro démocratie lutte pour le changement Lucha.

Je condamne fermement le meurtre du militant de Lucha Freddy Kambale qui a été abattu d’une balle à la tête par un officier de police ce jeudi 21 mai à BENI juste pour avoir manifesté pacifiquement contre les massacres de civils à BÉNI lui qui exigé la paix et la sécurité des citoyens congolais qui vivent dans l’insécurité, le viol et les massacres. Malheureusement, la police congolaise a voulu mettre fin à ses jours à l’âge de 22 ans.

Quant à la police congolaise dans l’impossibilité de respecter ses devoirs, sa mission et son engagement conformément à la loi n ° 13/013 du 1er juin 2013 relative au statut du personnel de carrière de la police nationale
Aux articles 47, 48 et 49, cependant, au Canada, en France et ailleurs, les policiers travaillent dans l’intérêt de leur nation et de la protection des civils et de leurs biens. Mais cela n’a jamais été le cas en République démocratique du Congo.

Sur ce, J’appelle les sanctions des Nations Unies, de la communauté internationale et de l’Union africaine contre les dirigeants (Kabila et Tshilombo) de la coalition CACH-FCC qui sont les auteurs de plusieurs détournements de fonds publics, mauvaise gestion, incapacité d’assurer la paix et la sécurité des citoyens congolais qui vivent dans l’insécurité, les viols sexuels et les massacres à Beni, Djugu, Nord-Kivu, Ituri et ailleurs, mais ils ont pourtant droit à la paix et à la sécurité conformément à la constitution congolaise.

Et j’appelle encore à des sanctions sévères contre la police congolaise et les auteurs de plusieurs meurtres lors des différentes manifestations pacifiques en République démocratique du Congo.

J’exige une justice inconditionnelle et immédiate pour Freddy Kambale.

Je souligne que la gestion actuelle (kabila-tshilombo) du Congo n’est que la continuité d’un régime de répression meurtrière, de violation des droits de l’homme, de misère, de détournement de fonds publics et de réticence à servir le Congo.

Je mets en garde le pouvoir de Kabila-tshilombo contre toute violation des droits de l’homme et de la constitution congolaise. J’adresse mes sincères condoléances à la famille biologique de Freddy Kambale et à son mouvement citoyen La Lucha.

Christian lima ngaba militant d’Amnistie Internationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici