Décédé le mercredi 27 mai de suite d’une crise cardiaque selon l’information livrée au public. Le décès du juge Raphaël Yanyi a suscité diverses réactions au sein de la population congolaise mais aussi de plusieurs organisation de la société civile.

Beaucoup ont fait pression pour que le corps de celui qui instruisait l’affaire de 100 jours qui accusent le directeur de cabinet du Chef de l’État de détournement et corruption, ne soit pas mis à terre sans procéder à une autopsie.

L’autopsie a donc été effectuée à l’hôpital du camp Kokolo a Kinshasa. Les résultats sont attendus dans les heures qui suivent. Ils seront soumis au procureur général près la cour de justice de la Gombe, à en croire les sources judiciaires contactées par 24 News vision Agency.

Considérant plusieurs décès de personnalités avec diverses responsabilités et dont l’autopsie a souvent été demandée par leurs familles en vains, l’autopsie sur le corps de ce juge Raphael Yanyi, illustre combien l’affaire qu’il instruisait focalise l’attention de toute la nation

JAM

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici