Alors que les congolais s’attendent ce samedi 20 juin au verdict de l’affaire de 100 jours du programme du Chef de l’Etat, les enquêtes pour avoir des preuves concrètes des avoirs de directeur de cabinet du Chef de l’Etat, principal accusé dans cette affaire sont menées au delà des frontières congolaise. Selon le magazine Africa Intelligence, la justice congolaise a saisi celle de la France pour faciliter ces enquêtes sur le territoire français où Vital Kamerhe et son épouse disposeraient quelques immobiliers.

 » Le bureau du procureur près la cour d’appel de Kinshasa Matete, qui a instruit l’enquête sur le détournement des fonds dont est soupçonné le directeur de cabinet du Chef de l’Etat vient d’envoyer une commission rogatoire à la justice française, d’après les informations d’Africa Intelligence. Celle-ci vise à obtenir les détails des biens immobilières détenus dans l’Hexagone par Vital Kamerhe », écrit ce magazine.

Vital Kamerhe qui a lui-même avouer disposer avoir un immobilier en France, disposerait plus que ce qui a été décrit devant les juges. Ce qui justifie la démarche de la justice congolaise.

 » Le procureur Kisula Betika Yeye Adler soupçonne Vital Kamerhe d’avoir acquis en 2019 3 résidences en Maulle Orgeval et Poissy dans le département de Yvelines, d’après contrat signé le 06 juillet 2019. Vital Kamerhe et son épouse ont déboursé 1.249.668 euros pour faire équiper et renové par l’entreprise de décoration d’intérieur Bertrand Prestige, une maison de 300m2 à Maule », note Africa Intelligence.

La Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici