Les réserves en devise du pays indique une nette croissance au cours de mois de janvier 2018. Une augmentation de 4,7 millions USD établissant à 863,42 millions USD correspondant à 3,68 semaines d’importations de biens et services sur ressources propres.

Le Comité de politique monétaire tenu ce mercredi 07 février 2018 sous la direction du Gouverneur de la Banque centrale du Congo Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, a par ailleurs noté la croissance du PIB réel en 2017 qui se situerait à 3,5% contre une réalisation de 2,4 % en 2016, selon les estimations faites des bases des données de production à fin septembre 2017.

Sur le marché des biens et services, il a été noté une stabilité du rythme de formation des prix au mois de janvier. En effet, l’inflation au cours du mois sous revue s’est établie à 1,524% à la période correspondante de 2017 et 2,666% au mois de décembre 2017. En glissement annuel, l’inflation s’est fixé à 54,484% largement au delà de l’objectif de moyen terme de 7,0%.

Au plan des finances publiques, la situation provisoire de l’exécution des opérations finances de l’Etat indique un excédent de 1,5 milliards de CDF au mois de janvier, consécutif à un niveau de recettes de 433,1 milliards de CDF et des dépenses de 421,6 milliards.

Pour ce qui est du marché des changes, il est resté globalement stable en dépit de quelques tensions observées à la première quinzaine, provoquées par une hausse de la demande de devises par les opérateurs économiques. A la clôture de mois sous analyse, une accalmie a été observées reflétant, d’une part les injections indirectes de devises par la BCC, et d’autres part les efforts du Gouvernement d’une gestion sur base caisse. Au 31 janvier le taux s’est situé à 1.604,98 CDF et 1.615,53 CDF au mois de décembre 2017 soit une des dépréciations respectives de 0,8 et 1,3%

 

JAM  

By 24news