Près d’un mois après l’assassinat par balle de la police nationale congolaise, la famille de Thérèse Dechade Kapangala porte plainte contre le commandant de la ville de Kinshasa le Général Sylvano Kasongo et les policiers sous son commandement, qui ont usé d’une force disproportionnée lors de la marche du 21 janvier 2018.

L’avocat de la famille, Maître Jean-Marie Kabengele, soutient que toutes les preuves sont réunies sur la responsabilité pénale du Commissaire provinciale de la ville de Kinshasa. Soulignons que la victime a été atteinte par balle dans l’enceinte de la Cathédrale Notre Dame de Lingwala.

La plainte a été déposée au bureau du Procureur général de la République et l’auditeur général des FARDC alors que la commission d’enquête initiée par la Ministre des droits humains Marie Ange Mushobekwa n’a pas encore achevé ses travaux. Une Commission qui pour la famille de la victime n’inspire pas confiance.

Le Médiacrate

By 24news