Nommé lundi 12 mars par le Président angolais, le Général fernando Garcia Miala a été investi ce mardi en tant chef des Services de renseignement et de sécurité de l’Etat. Le Général Miala a travaillé au même poste pendant 16 ans avec l’ex-Président angolais José Eduardo do Santos avant d’être limogé en 2006. Accusé à tort de vouloir renverser José Eduardo Do Santos, ce vaillant officier supérieur de l’armée est resté pendant 11 ans écarté du pouvoir.

Élément clé et indéniable de la paix que vit l’Angola depuis 2002, le général Miala en tant que chef des services de sécurités angolais s’est distingué par son silence depuis qu’il a été congédié. Pas aucun secret d’Etat divulgué, une qualité rare malgré toute l’humiliation qu’il a subies de la part de l’entourage de son ancien chef qui ont monté ce complot pour le discréditer et écarter du circuit.  L’homme maîtrise bien l’Afrique et son expérience avait fait de lui pendant 16 ans le pilier du régime car pour beaucoup, il était celui par qui tout ce qui est sensible pour l’Angola passait.

Au delà de son statut d’officier et chef des services d’intelligence de l’angola, le Général Miala avait par ailleurs lancé avant son limogeage un vaste projet consacré au bien être des enfants, dénommé ‘’ Criança futuro’’ qui veut dire l’Avenir de l’enfant. Ce projet prévoyait un encadrement des enfants y compris ceux abandonnés, enfants de la rue.

Ce projet devrait s’étendre au delà de l’Angola notamment aux pays voisins dont la RDC.  Ecarté du pouvoir, l’homme a été arrêté puis relaché et tous ses projets stoppés par l’entourage de l’ancien Président José Eduardo do Santos.

Dans le Palais présidentiel, le Chef de l’Etat angolais a déclaré que le général Fernando Miala, bien qu’investi dans une conjoncture de paix dans le pays, a des grands défis dans sa mission.

Selon le Président angolais, l’expérience de cet officier militaire, contribuera à améliorer l’efficacité du travail des services de renseignement.

“Nous sommes allés chercher quelqu’un qui, comme quelques-uns, a pratiquement passé par tous les services de renseignement de notre pays”, a-t-il dit.  Si depuis son arrivée au pouvoir le Président angolais n’a cessé de faire preuve de toute son indépendance dans la gestion du pays et de ses collaborateurs, il faut noter que la nomination du Général Fernando Garcia Miala, est l’une des plus importantes et difficiles décisions prise par celui que les angolais appellent JL.

Le rôle stratégique que joue l’Angola rime avec la compétence de ce vaillant officier supérieur qui grâce à la maîtrise du terrain peut apporter un plus dans ces responsabilités combien importantes pour la stabilité de l’Angola, puis de la sous-région.

 

Le Médiacrate

By 24news