Le Conseil national de suivi des accords a rendu public son rapport sur le dédoublement des partis politique ce mercredi 21 mars 2018. Il en ressort,:

Dans la plupart des cas, tous les partis des victimes de dédoublement ont trouvé gain de cause. Endundu garde la dénomination du PDC, et celui de monsieur Dyota s’engage à créer un autre parti. Pareil pour  l’Union nationale des fédéralistes du Congo , Kyungu Wa Kumwanza garde aussi la dénomination de son parti. Il en est de même pour le groupe Mwando qui garde la dénomination de l’Alliance pour le renouveau du Congo et Kamitatu pour l’ARC.

.En ce qui concerne le MSR, Mouvement social pour le renouveau de Pierre LUmbi il n’a jamais obtenu l’arrêté d’enregistrement et pas répondu aux sollicitations du CNSA, ni produit de statut. Le parti fonctionnait sous l’arrêté de MNR . Restructuré en 2015 sous la direction de son secrétaire général Lubota, qui a obtenu un arrêté ministériel en 2016. Le CNSA recommande donc au ministère de l’intérieur de ne considérer comme parti politique que celui de monsieur  monsieur Lubota. Il recommande à Pierre Lumbi de créer un autre parti sous la facilitation du ministère de l’intérieur.

la question de dédoublement a trouvé solution grâce à l’accord et la bonne volonté des uns et des autres. Le CNSA souhaite une concertation directe entre CENI et le  ministère de l’intérieur. Concernant les partis tels que ACO, UDPS etc…, leur cas sera examiné dans 48 heures, conclut ce rapport.

 

Nez-Zolo Mutinda Jael

By 24news