Le mercredi 21 mars dernier, dans son rapport sur le dédoublement des partis politiques en RDC, le Comité National de Suivi de l’Accord, « CNSA » a tranché en faveur du Mouvement Social pour le Renouveau de Raphael Luhulu et a demandé à Pierre Lumbi de créer un autre parti politique. Décision réfutée par le Mouvement Social pour le Renouveau de Pierre Lumbi.

Ce jeudi 22 mars, au cours d’une conférence de presse organisée, à cet effet au siège du MSR/Pierre Lumbi, dans la commune de Kitambo, le Secrétaire Exécutif National, Dieudonné Bolengetenge a assuré que le parti politique de Pierre Lumbi fonctionne légalement depuis 1991 sous la dénomination du Mouvement pour la Nouvelle République, « MNR » enregistré par l’arrêté ministériel n°91.402 du 19 avril 1991 et qui deviendra Mouvement Social pour le Renouveau, « MSR » conformément aux décisions de l’Assemblée extraordinaire du 15 février 2006.

« Tous les partis enregistrés sous les régimes successifs de la loi n°90-007 du 18 juillet 1990 telle que modifiée et complétée par la loi n°90-009 du 18 décembre 1990 continuent à jouir de leur personnalité juridique et à fonctionner dans le cadre de la présente loi », a-t-il indiqué.

Pour le Secrétaire Exécutif National, beaucoup de preuves témoignent l’enregistrement du MSR/Pierre Lumbi au Ministère de l’intérieur notamment la présence du MSR au n°120 sur la liste actualisée des partis politiques autorisées à fonctionner en RDC en mars 2006 transmise à la Commission Electorale Indépendante, aujourd’hui CENI et la note du Ministère de l’intérieur du  31 janvier 2012 à l’attention de la Cour Suprême de Justice confirmant l’enregistrement et le fonctionnement de ce parti.

« Le MSR attend du ministère de l’intérieur des décisions qui soient conforment à la constitution et à la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques, l’annulation de l’arrêté pris dans l’illégalité le 23 janvier 2016 relative à l’enregistrement d’un autre MSR, et la publication du MSR du nom de Pierre Lumbi sur la liste des partis politiques autorisés à fonctionner en RDC », a conclu Dieudonné Bolengetenge.

Prince Mayiro

By 24news