previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Dans une correspondance adressée à la Présidence de la République et à la primature, ce vendredi 23 mars, le Conseil National de la Jeunesse de la RDC exige un démenti de la part de la Présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse, “UPJ”, Françine Muyumba qui a déclaré récemment sur les réseaux sociaux affecter 70% de son salaire mensuel aux activités des jeunes de la RDC.

” Le Conseil National de la Jeunesse interpelle la Présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse de faire un démenti dans un délai raisonnable afin de rétablir l’équilibre au sein de la jeunesse congolaise révoltée par son propos”, peut-on lire dans cette correspondance.

Interrogé par www.24newsagency.com, le Conseiller en charge des projets au sein du CNJ, Cédric Tshikuma affirme que : ” depuis 11 ans, le Conseil National de la Jeunesse ne reçoit aucun financement du gouvernement, ni de Francine Muyumba bien que le CNJ soit toujours repris dans le budget de l’Etat chaque année”.

Par ailleurs, le CNJ demande au gouvernement de lui affecter les mêmes traitements financiers que ceux reservés à la Présidente de l’UPJ afin de lui permettre d’atteindre ses objectifs.

Prince Mayiro

By 24news