Bras de fer entre les pâtissiers et le gouvernement congolais. Trois jours après la mesure prise par le Ministre de l’économie Joseph Kapika de baisser le prix du pain, les kinois constatent avec amertume que les opérateurs de ce secteurs n’ont toujours pas obtempéré. Le prix du pain qui a été majoré de 100 FC est gardé comme tel affectant ainsi les budgets des ménages qui peinent à nouer les deux bouts du mois.

‘’Des libanais qui viennent faire de l’argent ici au mépris de la population et sans respect de nos autorités. C’est vraiment triste pour ce pays. Il appartient aux autorités de se faire respecter’’, nous dit un mécanicien

Les regards des kinois sont donc tournés vers les autorités qui doivent par honneur et dignité de leurs responsabilité s’imposer devant les récalcitrants.

Nez Zolo Mutinda Jael

By 24news