previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Près de 1100 nouveaux déplacés seraient réfugiés à Muhangi dans la partie nord- ouest du Territoire pour fuir les affrontements entre les force armées congolaises (FARDC) et les groupes armés dans les alentours du village de Katindia dans le territoire de Lubero,Ces déplacés s’ajoutent à peu près de 3 300 déplacés enregistrés depuis mi mars rapporte le bureau de la coordination des affaires humanitaire en Rdc(OCHA).

Depuis la mi-mars, environ 4000 personnes se seraient réfugiées à Kanyabayonga dans la partie sud du Territoire de Lubero, après avoir fui les villages de Kitibito, Kinyamuyagha et Bulindi, dans le Territoire de Rusthuru, suite aux affrontements entre les FARDC et les groupes armés. En revanche, depuis février jusqu’à la mi-mars 2018, près de    4000 personnes sont retournées à Kipese, dans le sud-est du territoire, un retour dû à une accalmie dans l’insécurité qui y prévalait.

Ils auraient besoin d’une assistance alimentaire (semences et outils aratoires) et l’accompagnement humanitaire afin de relancer leurs activités champêtres. _explique OCHA Une série de violences commises par des éléments des groupes armés, tels que des exactions, des viols et des enlèvements contre les personnes qui se rendent aux champs,des pillages perpétrés par des groupes armés ainsi que des   barrières illégales entravent l’accès de la population à ses champs dans cette partie Nord de la province du Nord kivu

 

Patient kaloma/Goma

By 24news