Les partis politiques membres de la plateforme électorale “Ensemble” dont Moïse Katumbi est candidat Président de la République pour les élections du 23 décembre prochain se sont réunis, ce jeudi 12 avril en fin d’après-midi au siège du G7 situé dans la commune de la Gombe.

Au cours de cette réunion sanctionnée par une déclaration commune, tous les sujets politique, social et sécuritaire qui défraient la chronique en RDC ont été abordés. De la situation sécuritaire au dossier Katumbi en passant par le processus et la conférence des donateurs à Genève, rien n’a été mis de côté.

” Au lieu de considérer cette conférence des donateurs comme une opportunité, le gouvernement congolais a fait le choix d’un plaidoyer pour priver la population congolaise de la solidarité internationale”, peut-on lire dans la déclaration commune au sujet de la conférence des donateurs à Genève.

Pour ce qui est du processus électoral, Ensemble dénonce l’obstination de la CENI au sujet de la machine à voter qu’il qualifie de la “machine à voler”.

” Le Bureau politique réaffirme sa détermination à participer à des élections crédibles, inclusives, libres, transparentes et démocratiques, le 23 décembre 2018 et ce, sans la machine à voter”, a affirmé Ensemble.

En ce qui concerne les ennuis judiciaires de Moïse Katumbi, Ensemble dit que son Président est victime de l’arbitraire et du harcèlement judiciaire par le pouvoir, qui selon lui cherche à l’écarter de la course à la présidentielle.

 

Prince Mayiro

By 24news