Dans une correspondance commune adressée, ce mercredi 11 avril à la Ministre des droits humains, Marie Ange Mushobekwa, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), La Voix de Sans Voix (VSV) et les Amis de Nelson Mandela pour Défense des Droits Humains (ANMDH) annoncent la suspension de leur participation aux travaux de la commission d’enquête mixte mise sur pied afin d’enquêter sur la répression des marches des laïcs catholiques de décembre 2017 et du janvier dernier.

Pour ces associations défenseurs des droits de l’homme, depuis que les conclusions de leur enquête ont été présentées il y a un peu plus d’un mois, aucune recommandation formulée n’a été appliquée.

” Il s’agit notamment de la levée de la mesure d’interdiction des manifestations publiques ou réunions politiques, la libération des personnes détenues en lien avec les marches du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018 et la prise en charge médicale des personnes blessées”, peut-on lire dans cette correspondance.

Par ailleurs, Me. Georges Kapiamba (ACAJ), Franck Banza (ANMDH) et Dolly Ibefo (VSV) demandent la convocation d’une réunion spéciale pour le mardi 17 avril afin d’évaluer les mesures concrètes pouvant permettre la mise en oeuvre des recommandations du rapport de l’enquête de la commission mixte.

 

Prince Mayiro N.

By 24news