Selon le journal Le Monde, Le Président angolais Joao Lourenço avait, lors de la tripartite du 14 février à Kinshasa, demandé au Président Joseph Kabila de déclarer publiquement qu’il ne se représentera pas à la présidentielle du 23 décembre 2018. Une demande rejetée par le Chef de l’Etat congolais. “ Non, la constitution est claire et je ne la change pas’’ a répondu Joseph Kabila à son homologue.

Selon le Journal français, cette tripartite entre les Présidents de la République du Congo Denis Sassou Nguesso, Jôao Lourenço d’Angola et leur hôte Joseph Kabila, le climat était, contrairement à ce qu’a dit le communiqué final, un peu plus pesant.

La situation en République Démocratique du Congo est suivie de très près par les voisins particulièrement par la République du Congo et l’Angola qui seront directement concernés si la paix est mise à mal au Grand Congo.

 

Le Médiacrate

 

By 24news