Ce samedi 19 mai dernier, le Parti du Peuple pour le Progrès du Congo (PPPC) dirigé par le Pr. Stephane Nzita di Nzita a organisé, à Kinshasa un échange politique entre ses militants et ses potentiels candidats députés nationaux et provinciaux aux élections du 23 décembre prochain.

Au cours de cet échange, il a été question de sensibiliser les militants et cadres du parti sur les enjeux politiques de l’heure notamment le processus électorale avec en toile de fond la polémique autour de la machine à voter, l’enrôlement des congolais de l’étranger et le dépôt des candidatures des membres du parti dont la date est prévue pour le mois de juin.

“Il fallait réunir les membres du parti de Kinshasa pour parler des élections qui auront lieu le 23 décembre 2018 sachant qu’au mois de juin, nous allons préparer les dossiers et nous allons déposer nos candidatures. Nous ne regardons pas qui sera candidat ou qui ne le sera pas dans le sens que nous sommes prêts à confronter tout le monde par ce que nous avons un message et des convictions auxquels le peuple aspire.”, a déclaré, le Président National du PPPC.

Pour le Pr. Stephane Nzita, l’heure n’est pas à la distraction et la machine à voter qu’il qualifie de ” machine à distraction” n’est pas l’affaire des candidats de sa plateforme électorale, Comité Politique de Coordination des élections (CPCE) dont l’installation du Bureau ,Politique a eu lieu récemment.

Prince Mayiro N.

By 24news