C’est comme une pièce de diamant qui ne peut pourrir. ‘’ Tous les diamants sont éternels ‘’ chantait l’artiste Koffi Olomide dans un morceau en hommage à Myriam Moleka, cette chanson qui a contribué tant soit peu au succès de celui qu’on appelle le Grand Mopao. Alors que l’on croyait enterrée, cette fameuse affaire de viol et agression de quatre de ses danseuses à Paris entre 2002 et 2006 voilà un nouveau rebondissement avec un mandat d’arrêt lancé par la justice française contre le patron de l’orchestre Quartier Latin.

‘’ Ce sont des personnes qui cherchent à nouer à Koffi Olomide. Il a déjà largement combattu cette décision en tout cas olomide a déjà démontré des mensonges de la part de ses Ce une nouvelle que nous connaissons depuis de mois. Il est présumé innocent et va apporter encore une fois les preuves de son innocence’’ , a déclaré sur les antennes de la Rfi Antoine Vey, l’avocat de la star.

Nez Zolo Mutinda Jael

By 24news