La plate forme   ‘’ Ensemble pour le changement’’ fustige  l’interpellation de Moïse Katumbi à l’aéroport de zaventem en Belgique dans la nuit de mercredi à jeudi et attribue cet  acte au régime en place.Dans un communiqué publié ce vendredi 15 juin par le bureau politique de cette plateforme l’on peut lire : ‘’ suite à la décision des autorités congolaises de retirer les passeports semi-biométriques,  le président de cette plate forme en la personne de Moïse Katumbi avait introduit une demande en bonne et due forme de passeport biométrique auprès de l’Ambassade de la RD Congo en Belgique. Mais la demande avait été refusée  sans aucune raison valable. ’’

Cet incident est survenu à l’aéroport de Zaventem a tout de même étonné plus d’un congolais quant on sait que le Président de ‘’Ensemble’’ a toujours voyagé avec le même passeport sans qu’il soit inquiété.

‘’ Cet incident illustre l’acharnement continu du pouvoir contre Moise Katumbi dont le droit le plus élémentaire de disposer comme tout citoyen congolais d’un passeport est violé.’’ révèle le communiqué. Il confirme aussi l’instrumentalisation des institutions de l’Etat à  Kinshasa .

Notons qu’un permis de séjour temporaire lui a été octroyé sans lequel il aurait donc été  refoulé .Pour rappel Moïse était en voyage pour la Russie.

En tant que membre de la conférence africaine de football. Et Il n’a que deux semaines pour se procurer des papiers valables malgré que le semi-biométrique de Moïse Katumbi a été retiré du système selon le communiqué.

 

Sylvie Ndaye

By 24news