Dans une correspondance adressée a l’administrateur du territoire de Masisi, le chargé de mission des médecins sans frontière Belgique , œuvrant en RDCogo , Karel Janssens a expliqué que cette mesure est consécutive aux braquages dont ont étés victime les équipes de MSF le 2 et 12 juin dernier sur le tronçon masisi-Nyabyondo.

« Vu les multiples attaques et  d’agressions mettant en danger la vie de notre personnel médical et de secours. Ces actes graves sont de nature à restreindre l’espace humanitaire, nous empêchant de fournir des soins aux populations dans le respect de nos principes de neutralité, d’impartialité et d’indépendance, L’organisation  suspend temporairement les services médicaux aux populations dans la zone de santé de Masisi, à l’exception des activités de sauvetage et des soins d’urgence à l’Hôpital Général de Référence de Masisi et à Nyabiondo». a indiqué karel Janssens.

Au moins sept attaques sont répertoriées, depuis 2017 à ce jour, contre les véhicules des médecins sans frontière dans le territoire de Masisi.       

Cette organisation humanitaire intervient dans le Nord -Kivu depuis 10 ans pour garantir des services médicaux gratuits.

Patient Kaloma/Goma

By 24news