C’était un rendez-vous de tous les enjeux pour la famille politique du chef de l’Etat Joseph Kabila. Le Front Commun pour le Congo a donc fait une entrée du jeu en succès. Dans un stade Tata Raphaël rempli comme un oeuf, les membres et sympathisants de la plateforme mise en place par Joseph Kabila il y a quelques mois ont répondu massivement présent. Un échec de ce meeting serait crucial et dubitatif pour le début de la campagne électorale qui doit commencer dans quelques semaines.

Sur le podium central destiné à accueillir les cadres du FCC et divers invités, le cadre s’est avéré aussi petit ne facilitant nullement plus la tâche de la sécurité qui a travaillé double pour donner un peu d’espace aux intervenants. Tour à tour on a vu le Vice-premier ministre en charge des transports José Makila, le Coordonnateur du FCC, Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémi Mwilanya , l’homme sur lequel le chef dépose la vision pour la conduite du FCC, le Président de l’Assemblée Nationale Aubin Minaku qui a introduit le Premier Ministre Bruno Tshibala et ce dernier a eu l’honneur de présenter au public la star de la manifestation Ramazani Shadari.

Chacun d’intervenants a vanté la grandeur de l’initiateur du FCC, Joseph Kabila qui alors qu’on s’y attendait le moins, a lancé un jeu démocratique que beaucoup de ses pairs africains ne sont pas prêts à emboîter le pas. ‘’ Le respects de la parole et de la constitution’’..

‘’ Nous vous remercions d’avoir répondu massivement à l’appel lancé par le chef de l’Etat. Applaudissons tous pour lui, le président de ce pays””, a lancé le coordonnateur du FCC.

Sur le même diapason, le candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre a salué et remercié le chef de l’Etat pour sa vision et son leadership. Ramazani, a par ailleurs promis de rendre public son programme de société la semaine prochaine.

 

Le Mediacrate

By 24news