Le grand rendez-vous attendu depuis décembre 2016 n’aura donc pas lieu, en tout cas pas le 23 décembre prochain. Dans un entretien avec les candidats président de la république ce jeudi 20 décembre, le président de la centrale électorale Corneille Nangaa leur a informé de l’impossibilité d’organiser les scrutins à la date prévue.

Un report d’une semaine est envisagé, mais il pourra aller au delà de 7 jours,  nous a confié une source proche d’un candidat. Techniquement, la Ceni n’est pas au point pour réaliser  la promesse ferme qu’elle a toujours tenue, celle d’organiser contre vents et marrées les élections le 23 décembre.

‘’ C’est dans 7 jours après le 23 décembre’’ nous a confié Gabriel Mokia, candidat président de la République.

‘’ C’est dans l’intérêt de tous qu’un report est envisagé. Nous ne voulons pas avoir des scrutins bâclés’’ nous a confié une collaboratrice d’un candidat qui garde l’anonymat.

Cependant, pour plus de lumière, le président de la Ceni, sera ce jeudi face à la presse pour une conférence de presse. Celle-ci permettra à l’opinion de se faire une idée beaucoup plus claire de la situation.

 

JAM

By 24news