Le procès de Vital Kamerhe ,directeur de cabinet du chef de l’État et consort reprend ce lundi 25 mai 2020 à la prison centrale de Makala . Face aux juges, Vital Kamerhe, Jammal Samy et Muyima seront tenus de s’expliquer sur le fond du dossier qui concerne, le détournement de près de 50 millions de dollars alloués à la construction de 4500 maisons pre-fabriquées, les bâtiments qui devraient être installés notamment dans des camps militaires.

Alors que l’homme clé de l’affaire a été arrêté il y a quelques jours, l’audition poursuivra son cours normal.selon les enquêteurs, car le neveux de Vital Kamerhe, Daniel Massaro est le seul qui pourra établir la relation entre le directeur du cabinet du président Félix Tshisekedi et l’homme d’affaires Samy Jammal. De son côté, l’état congolais réclame aussi l’audition de tout les acteurs cités dans cette affaire qui ont intervenu dans la chaîne de dépenses, notamment les anciens ministres du budget et de finance ainsi que le gouverneur de banque centrale du Congo sans oublier les membres de l’équipe de coordination au programme de 100jours.

Dans quelques heures, l’opinion nationale et internationale portera le regard au CPRK pour savoir la suite du procès réservée au principal allié du président Tshisekedi qui milite pour un état de droits.

PL

By 24news