Le rapport narratif du département de nutrition de la zone de santé de Bandundu dont la copie est parvenue à la presse ce vendredi 12 juin 2020, fait savoir qu’à Bandundu, plus de 65 cas de malnutrition sévère sont enregistrés. 10 décès, 10 en hospitalisation et 40 guéris pour une période de janvier 2020 à nos jours.

‘’Sur cette liste s’ajoute plus de 3.000 cas de malnutrition modéré’’ a fait savoir André Kapay, chef de service nutrition au bureau central de la zone de santé urbano-rural de Bandundu.

Ce rapport fait suite à plusieurs supervisions faite depuis le début de l’année seulement à Bandundu ville renseigne-t-il.

’La faible prise en charge de mesure anthropométrique pendant la Consultation prénatale, postnatale et pré scolaire est la cause de l’augmentation de ce chiffre, absence de fiche de prescription de régime alimentaire à l’hôpital, insuffisance de personnels formé et absence des intrants de prise en charge, sont les causes de cette situation. A-t-Il justifié.

Par ailleurs, la même source signale en outre que, ‘’ plus les enfants de 0 à 59 mois qui sont concernés dans ce tableau de taux de réalisation.

Il annonce cependant une supervision spécifique en vue d’un renforcement en capacité des prestataires dans les aires de santé sur la question de nutrition est prévue incessamment.

Rolly Mukiaka Say à Bandundu

By 24news