20 ans de travaux forcés pour détournements des deniers publics et corruption aggravée.

L’interdiction pour 10 ans après l’exécution de la peine, du droit de vote et d’éligibilité;

L’interdiction d’accès aux fonctions publiques et paraétatiques;

Privation du droit à la libération conditionnelle et à la réhabilitation;

Saisie des biens achetés avec les fonds détournés;

Verser à l’Etat Congolais (Partie Civile), la somme de l’équivalent en FC de 150.000.000 USD ( tous les trois prévenus) à titre de dommages-intérêts;

Payer le 1/3 des frais d’instance payables dans le délai légal, « à défaut ils subiront une contrainte par corps de 30 jours »;

La confiscation des fonds logés dans les comptes de Hamida Shatur, Daniel Massaro et Soraya Mpiana;

Les réactions sont diverses au seins de la classe politique et de la population.

Vital Kamerhe aura donc droit de faire appel.

Redaction

By 24news