Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop) dénonce une cabale orchestrée par un groupe d’individus avec en tête Bernard Beta MUBIAYI, ancien membre du CNSA.

Pour Jean BOBA, cadre de cette structure proche de Joseph Olengankoy, le conseil d’État ayant déjà statué sur l’incompatibilité entre la fonction de tout membre du CNSA et autres fonctions officielles , Bernard Beya Mubiayi ne pouvait plus prétendre redevenir membre de cette institution dès lors qu’ il s’était déjà présenté candidat aux élections de 2018. Jean BOBA dénonce par ailleurs ce qu’il appelle machination. En effet dans un communiqué, le Rassop dit comprendre les réactions épidermiques de Bernard Beya MUBIAYI, dues essentiellement à son état mental qui accuse un dysfonctionnement, selon le rapport fourni par un hôpital d’une ville des USA où il a été soigné. Le CNSA n’étant pas encore arrivé au bout de sa mission et les échéances électorales n’étant pas finies, il est illusoire d’imaginer sa dissolution.

En outre, selon le rapport de l’Observatoire des dépenses publiques déposé sur la table du PGR, le président du CNSA devrait, par une enquête judiciaire, justifier une somme de près de (3.000.000 USD) allouée au fonctionnement de cette institution chargée du suivi pour la mise en œuvre de l’accord de la Saint Sylvestre .

Faustin Kalenga

By 24news