Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo a donné sa position face aux trois propositions de loi déposées par les députés FCC Minaku et Sakata.

Dans son message lu par son secrétaire général monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’Église catholique dénonce les lois taillées sur les ambitions politiques.

«La loi de la majorité n’est pas synonyme de la loi de le vérité ou de vérité ni de garantie pour la cohésion sociale. Une majorité parlementaire, légale soit- elle, perd sa légitimité lorsqu’elle est déconnectée des intérêts du peuple. Il est inadmissible de proposer des lois taillées sur mesure selon les ambitions des leaders politiques», soutient la CENCO.

En outre, les prélats catholiques disent être au bout, après avoir constaté la clameur publique. D’où, ils recommandent à l’Assemblée Nationale de surseoir cette loi dans le but de conserver la cohésion nationale.

Faustin Kalenga

By 24news