Le cardinal Fridolin Ambongo et le révérend Bokundoa, respectivement chefs des Églises catholique et protestante, ont écrit au chef de l’État pour exprimer leur désapprobation en rapport avec l’entérinement de Ronsard Malonda par le bureau de l’Assemblée Nationale.

Dans leur correspondance, les leaders des deux grandes confessions religieuses dénoncent l’attitude de mépris de Jeanine Mabunda, présidente de l’ Assemblée nationale, vis+à-vis d’eux et l’accusent d’avoir frauduleusement et contre toute attente fait entériner un candidat non désigné .

Par ailleurs , les deux chefs de confessions religieuses rappellent au chef de l’ État “qu’il n’y a jusqu’à ce jour aucun candidat présenté à l’Assemblée Nationale comme émanant des confessions religieuses.

Au demeurant, ajoutent ils, «nous demandons à votre autorité, monsieur le Président, de ne pas investir Ronsard Malonda comme candidat des confessions religieuses. Et nous vous demandons de convoquer les forces sociopolitiques autour d’une table afin de procéder à une consultation et aborder la problématique liée à la réforme électorale».

Faustin Kalenga

By 24news