Après échanges ce mardi 7 juillet avec le gouverneur de la ville de Kinshasa, le parti politique Udps maintient sa décision, celle de tenir une marche pacifique en contestation de l’entérinement de Ronsard Malonda et les propositions de loi Minaku-Sakata.

Ce,nonobstant le refus de Gentiny Ngobila au CACH et Lamuka pour raison d’état d’urgence sanitaire décrété par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi qui impose des gestes barrières comme la distanciation physique, le rassemblement de plus de 20 personnes, etc.

Dans la même logique, l’exécutif provincial a également interdit au Pprd la tenue de sa manifestation à Kinshasa prévue du 08 au 10 juillet 2020.

La délégation reçue ce jour était conduite par Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Udps, représentant le CACH et Francis Kalombo pour Lamuka.

Yvette Ditshima

By 24news