La véranda Mutsanga section de Beni au Nord-Kivu(Est de la République démocratique du Congo), a dans une déclaration rendue public ce dimanche 12 juillet 2020 dénoncé ce qu’elle qualifie de prise en otage de certaines institutions congolaises par un groupe d’individus.

“Depuis quelques décennies, notre pays est pris en charge par un groupe d’individus qui, selon la théorie de la politique du ventre se sert de l’État d’avantage qu’il ne le sert comme fonctionnaire”, peut-on lire dans cette déclaration

Ce groupe de pression comme plusieurs regroupements politiques, exige l’annulation de l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale de la RDC. La “Véranda Mutsanga” exprime sa crainte de voir la population tomber dans la situation vécue lors des élections présidentielles 2018 où certaines régions étaient privées des élections présidentielles notamment Beni et Yumbi pour des raisons jusque-là non éclairé selon ce groupe de pression.

«Comme lors de la dernière élection le FCC tente de nouveau à détourner le destin du peuple congolais en imposant à la tête de la Ceni Ronsard Malonda, un sujet de son obédience et dont les preuves de la corruption dans le système Corneille Nanga sont légions la véranda Mutsanga souhaite voir l’annulation immédiate de l’entérinement de Ronsard Malonda», ajoute la déclaration.

Pour ce faire, la Véranda Mutsanga invite toute la population congolaise à se joindre à la marche de la coalition politique Lamuka prévue pour ce lundi 13 juillet 2020 dans plusieurs villes du pays afin de dire non à la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale de la RDC.

GK

By 24news