Une femme au poste du premier ministre au Gabon. Elle s’appelle Rose Christiane Ossouka Raponda. Elle est nommée par l’ordonnance présidentielle ce jeudi 16 juillet en remplacement de Julien Nkhonge Bekalé . C’est donc une première expérience pour le Gabon, qui fait partie des pays avec une certaine stabilité politique.

Celle qui conduira désormais le gouvernement gabonais assumait jusqu’à sa nomination les fonctions de ministre de la défense, poste qu’elle occupe depuis janvier 2019. Un des postes aussi stratégique du régime Bongo. Rose Christiane Ossouka est une économiste qui a eu à prouver ses compétences aux  divers postes de responsabilités qu’elle a occupés.

Sa première entrée au gouvernement remonte en 2012 en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, elle occupe les fonctions de directrice générale de l’Économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’habitat du Gabon.

En 2014, elle est élue conseillère municipale dans le 3ème arrondissement de la commune de Libreville sous l’étiquette du parti démocratique gabonais (PDG), avant de devenir la première femme maire de la capitale depuis 1956.

Cette économiste, qui a été à la tête de Libreville, est aussi connue à cause des multiples réformes qu’elle conduites qui par ailleurs a favorisé l’assainissement en particulier des  finances et qui à son départ de la mairie de Libreville a laissé un excédent de près de 27 milliards de francs CFA.

C’est donc une personne de confiance pour le Chef de l’Etat gabonais qui a échappé il y a des mois à la paralysie due à l’accident vasculaire cérébral en octobre 2018, suivi d’une longue période de traitement et convalescence au Maroc.

La Rédaction

By 24news