Les autorités traditionnelles du territoire de Kwamouth collectent des signatures auprès des populations en vue d’une pétition pour obtenir l’asphaltage de la route nationale N°17, axe Mongata-Bandundu et de son cordon routier axe Massiambio-Kwamouth.

Cette opération intensifiée ce lundi 20 juillet, alors que commencée depuis mars 2020, va se poursuivre, apprend-t-on, jusque fin juillet 2020 pour que soient enfin transmises au président de la République et au gouvernement provincial de Mai-ndombe les signatures collectées pour des lobbyings auprès des partenaires extérieurs.

‘’Nous voulons attirer votre attention sur l’état déplorable de ce tronçon stratégique mais déchiré par des érosions et ponctué par des bourbiers infranchissables rendant ainsi la circulation périlleuse avec comme conséquence le frein au développement de la région et à l’épanouissement de la population rurale.

En conséquence ,nous, populations de Maluku, Plateau des bateke, Kwamouth jusqu’à Bandundu, bénéficiaires du développement résultant de cette route, interpellons votre conscience afin de faire parler votre poids politique pour que cette route nationale N°17 et son cordon vers Kwamouth soient asphaltés en intégralité d’ici 2023’’, disent-elles dans ce draft de pétition.

Elles sollicitent en outre les appuis spécifiques et renforcement en capacité pour ‘’contrôler efficacement les effets pervers souvent constatés lors de la réhabilitation des routes en milieu rural, à l’instar de la déforestation et la dégradation forestière. Appuis grâce auxquels nous serons en mesure d’obtenir un bon rendement de nos produits agricoles et forestiers dans l’objectif de réduire la pauvreté’’

Par ailleurs, ces autorités traditionnelles signalent que pour ce second besoin, des efforts sont menés localement dans le sens qu’une coopérative rurale est déjà créée avec des projets d’agro-foresterie climatique durable à grande échelle.

Il faut signaler que le tronçon Mongata- Bandundu serpente 300km et le cordon routier Massiambio- Kwamouth mesure 125km.

Armand Minimio, à Inongo

By 24news