Il s’agit de David ekebani cameraman de la presse présidentielle, Patrick Mukuy journaliste à la chaîne nationale, Roger Diey un autre cameramn qui , après enquêtes, seraient à la base de l’apparition sur les réseaux du discours de Félix Tshisekedi sur la levée de l’état d’urgence.

Selon les sources proches du Conseil National de sécurité (CNS), bien avant sa lecture à la chaîne nationale, le discours du président de la République était déjà sur les réseaux. Ce qui par conséquent, constitue une lourde faute professionnelle qui nécessite des enquêtes approfondies car précisent les mêmes sources, il n’est pas normal que la première institution du pays soit infiltrée.

Par ailleurs, il s’avère que depuis quelques jours, les trois journalistes placés en garde à vue ont fait l’objet de confiscation de leurs portables pour des enquêtes lucides et ne seraient pas à leur premier forfait du genre renseignent les sources concordantes.

Faustin Kalenga

By 24news