Selon Hervé Diakese, Porte-parole du CLC, qui a confirmé l’information à l’issue de l’audience lui accordée par le président de la cour des comptes, la commission électorale nationale Indépendante fera l’objet d’un audit au cours du mois d’Août. Cette démarche est inscrite dans l’article 52 de la loi organique, précise -t-il.

Cet audit consistera à tirer au clair toutes les procédures impliquées dans l’achat des machines à voter et organisation générale des élections.

Il vous souviendra qu’à cause du flou qui a persisté sur les dépenses effectuées dans l’achat des machines à voter qui ont servi à l’organisation des élections de 2018, Corneille Nangaa et bien d’autres personnalités politiques soupçonnées de détournements ont été sanctionnées par les USA.

Faustin Kalenga

By 24news