Nommé par ordonnance présidentielle le 19 juillet 2020, maître Ghislain KIKANGALA, coordonnateur de l’agence de prévention et de lutte contre la corruption, a pris officiellement ses fonctions ce jeudi 3O juillet 2020. Il remplace à ce poste LUZOLO BAMBI LESA, conseiller spécial de l’ancien chef de l’État Joseph KABILA en matière de lutte contre la corruption.

Dans son mot de circonstance, le prédécesseur de Ghislain KIKANGALA , LUZOLO BAMBI LESA exhorte son successeur à faire de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. A l’en croire, la RDC est un pays riche mais sa population est pauvre. D’où, cette structure liée à la présidence de la république doit lutter contre les anti-valeurs.

Déterminé à en finir avec la corruption en RDC, Ghislain KIKANGALA met en garde tout corrupteur, tout en martelant :” nul ne sera au-dessus de la loi”.

Présent à cette cérémonie de remise- reprise, le directeur de cabinet du chef de l’État, le professeur docteur DESIRE CASHMIRE KOLONGELE EBERANDE, a donné au nouveau coordonnateur de l’APLC quelques orientations pour l’avancement de cette structure.

Pour la petite histoire, Ghislain KIKANGALA est avocat au barreau de Bruxelles. Ancien avocat de feu Étienne TSHISEKEDI et de l’entreprise MIBA, ce dernier avait aussi fait partie de l’équipe de défense de la RDC à la cour internationale de justice dans le procès contre l’Ouganda.

F.A

By 24news