Les rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ont attaqué le village Kyamata dans le territoire d’Irumu en province de l’Ituri, partie Nord-Est de la République démocratique du Congo, la nuit du mardi 04 au mercredi 05 Août 2020.

D’après les sources locales, ces rebelles ont abattu trois civils au cours de cette nouvelle attaque. Outre ces civils tués, plusieurs autres ont été pris en otage par ces éléments ADF.

Cette situation a causé un déplacement massif des habitants de cette entité pour des zones jugées sécurisées, craignant pour leur sécurité.

L’ attaque intervient quelques heures après celle des milices du groupe Chini ya Kilima au village Ngadju dans la chefferie de Basili, toujours dans le territoire d’Irumu où deux éléments FARDC ont été tués par ces rebelles, selon les sources militaires.

Notons que la situation sécuritaire reste volatile dans la majeure partie de la province de l’Ituri à cause de l’activisme des groupes armés négatifs. Plusieurs ménages des déplacés vivent sans assistance humanitaire de la part du gouvernement congolais, selon la convention pour le respect des droits humains (CRDH), antenne d’Irumu.

D’après cette ONG-DH, ces déplacés courent le risque de contamination de plusieurs maladies suite aux mauvaises conditions de vie qu’ils traversent ces jours-ci dans différents sites d’hébergement.

GK.

By 24news