Le président américain Donald Trump donne un ultimatum de 45 jours à Tik Tok, une application chinoise des vidéos, pour vendre ses activités aux américains sous peine d’être interdite aux États- Unis à partir du 15 septembre 2020.

Le président américain dit interdire Tik Tok pour des raisons de sécurité nationale.En effet ,Washington accuse sans aucune preuve Tik tok d’espionner ses utilisateurs pour le compte de Pékin.

Donald Trump souhaite également que le trésor américain obtienne beaucoup d’argent grâce à cette transaction sans aucune précision sur les modalités.
Pour sa part, la firme américaine Microsoft se dit prêt à acheter Tik tok car ceci lui permettrait de devenir un concurrent sérieux face aux géants des réseaux sociaux Facebook et Snapchat.

Freud Hu, l’un des actionnaires de l’entreprise chinoise Bytedance à laquelle appartient Tik Tok , pense que l’accord imposé sous la contrainte de Washington pourrait davantage défavoriser les actionnaires privés actuels.

«Bytedance est une victime innocente des politiques folles et de la géopolitique folle.C’est un résultat triste pour Bytedance, pour le capitalisme entrepreneurial et pour l’avenir du commerce mondial», renchérit-il-il.

Cette menace n’a pas laissé indifférentes les autorités chinoises qui, par le ministre chinois des affaires étrangères, considère la décision de Trump comme une intimidation pure et simple.

En rappel , l’application Tik tok compte actuellement 100millions d’utilisateurs américains et environ un milliard dans le monde . C’est une application permettant de créer, de partager et de visionner des courtes vidéos.

Sylvie Ndaye

By 24news