Attaque des élèves à Isiro: «Il n’y a pas de peuple d’abord sans les enfants d’abord ni la jeunesse congolaise d’abord» [Tribune]

Au secours BAYIBI NGA BOMWANA (Enfant soldat ) de mon estimé ainé Jean Goubald KALALA reste d’actualité, car on vient de faucher la vie de nos enfants finalistes du TENAFP à Masisi.
Et comme si ce n’était pas suffisant, on vient encore de voler et violer des filles finalistes des EXETATS à Isiro…
Tout se passe sous la barbe de tous les services de sécurité de l’état congolais.
Comment pouvez-vous autoriser aux enfants d’aller passer les examens dans les zones à haut risque sans au préalable prendre des dispositions sécuritaires pour ces enfants ?
Tout ceci arrive parce que les victimes congolaises n’ont pas cette culture de traduire l’état congolais en justice.
Cette fois-ci, ça ne va plus se passer comme nous les avons habitués.
Je demande aux familles victimes de se constituer PARTIE CIVILE et de traduire l’ETAT CONGOLAIS en justice.
Le ministre de tutelle donc de l’EPST doit passer à la barre pour répondre de ces meurtres et viols.
C’en est assez !
Un mort de plus, c’en est trop !
Un viol de plus, c’en est trop!
Jusques à quand on va continuer à voir nos enfants mourir et nos filles être volées et violées?

Ne dit-on pas gouverner,c’est prévoir ?
Les congolais ne cessent de se poser la question de savoir, si l’état existe encore en RDC ?
Toutes les promesses faites aux congolais par ses autorités lors de la campagne de 2018 s’avèrent fallacieuses et pire distraction !

Pacifier, réorganiser, relever le crédit, ranimer le travail, voilà la seule politique que le peuple congolais attendait de ce nouveau régime mais hélas!!!
Je lance un appel à tous les mouvements citoyens de venir en aide aux familles victimes des tueries, vols et viols de faire signer une pétition pour traduire l’état congolais en justice.

Personne n’est au-dessus de la loi!
Je dis très bien personne !!!
Un simple citoyen peut attaquer l’état en justice s’il s’estime lésé dans ses droits pour une raison ou une autre.
Le président de la république, le sénateur, le député , le ministre, le policier, le militaire, les organismes autonomes de l’état, sont tous justiciables .

Finie cette époque où l’on se pliait à la seule volonté de l’état.
Où vont nos impôts et nos taxes? Si l’état congolais ne sait pas nous sécuriser ni protéger ?

On doit bannir les slogans vides de sens dans notre pays.
Si le peuple D’ABORD est le leitmotiv pour le changement réel, alors pratiquons en lieu et place de trop parler.
Les enfants D’ABORD car ils sont l’avenir de notre nation.
Je ne terminerais pas ma tribune sans présenter mes sincères condoléances les plus attristées aux familles de 5 enfants tués lors des examens de TENAFP et de compatir avec les filles finalistes des EXETATS qui ont été attaquées, volées et violées.
Que l’état de devienne une réalité en RDC!!!

Activiste, penseur et Notable de Madimba Mingiedi Mbala N’zeteke Charlie Jephthé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici