La nouvelle est tombée lundi dans la soirée comme une bombe dans tous les médias de l’État, annonçant la candidature de Alpha Condé à l’élection présidentielle du 18 octobre pour un troisième mandat.

Contrairement aux deux cycles électoraux précédents où Alpha Condé annonçait lui-même sa candidature, cette fois-ci c’est son parti Rassemblement du Peuple Guinéen (RPG) et autres structures qui le soutiennent qui ont confirmé cette candidature; et toujours selon la communiqué , les collaborateurs du président guinéen disent avoir reçu son approbation.

À noter qu’à l’issue de la convention du 5 au 6 août derniers, Le RPG avait levé l’option de présenter Alpha Condé comme candidat inégalable pour l’échéance électorale du 18 octobre 2020 car pour ses collaborateurs, aucun parmi eux ne peut rivaliser avec lui.

C’est dans ce contexte que le président guinéen avait posé des conditions avant d’approuver la démarche de ses collaborateurs notamment la réunification du parti.

Cette annonce risque de plonger le pays dans une autre crise alors que depuis 2019, des dizaines de manifestants contre le troisième mandat du Président en fonction ont été tués ce, avant d’enregistrer plusieurs dégâts liés à la casse et perte de biens.

Faustin Kalenga

By 24news