La délégation de l’Union européenne a lancé ce lundi 20 septembre deux projets pour soutenir les victimes de violences sexistes et domestiques et pour défendre les droits des groupes marginalisés au Botswana.

Projets estimés à 5,7 millions de botswana Pula seront mis en oeuvre en coordination avec les organisations de la société civile (CSO).

Le Botswana Gender Based Violence Prevention and Support Center (BGBVC) s’occupera de l’assistance par ligne téléphonique et fournira un abri et des conseils aux victimes.

Car selon une étude menée en 2018 une femme sur trois au Botswana est victime d’un abus dans sa vie.

Le deuxième projet portera sur la prise en charge des groupes marginalisés tels que les migrants,les peuples indigènes et détenus touchés par la pandémie.

Sylvie Ndaye

By 24news