Lutter contre la corruption, la problématique liée à la décentralisation font partie des points évoqués ce jeudi 15 octobre entre Félix Tshisekedi et Jessica Lapenn.

Selon la représentante permanente des États Unis à l’Union Africaine, il s’est agit d’un entretien autour de la vision que Félix Tshisekedi entend mettre sur pieds dans les nouvelles fonctions qu’il occupera l’année prochaine à la tête de la prestigieuse institution africaine qu’est l’Union Africaine.

La diplomate américaine qui s’est fait accompagner de Mike Hammer , ambassadeur américain accrédité à Kinshasa , a réitéré la disponibilité de son pays à accompagner le futur président de l’Union Africaine à combattre la corruption et mettre en application la politique de la décentralisation .

Il sied de rappeler que Félix Tshisekedi va devoir prendre les rênes pour diriger l’Union africaine ai mois de Janvier 2021 après un plébiscite qui sera porté sur lui par ses paires en décembre Courant au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba.

Faustin Kalenga

By 24news