Gouvernement et assemblée nationale: Jacques Ndjoli encourage le Chef de l’État à dissoudre le parlement en cas d’une crise persistante

L’inspecteur Général du Mouvement de Libération du Congo(MLC) Jacques ndjoli a exprimé à son tour , le voeux de voir le parlement être dissout en cas de crise persistante.

Pour lui , le chef de l’État a le devoir de dissoudre le parlement et être arbitre des institutions si ces dernières sont en crise.

<< La dissolution du parlement c’est la vie biologique des institutions mais aussi un devoir pour le Chef de l’État d’agir en tant qu’arbitre en cas de crises persistantes entre le gouvernement et le parlement>>, a déclaré Jacques N’djoli.

Cette intervention tombe au moment où la coalition FCC-CACH traverse des moments de profondes divergences qui pourrait visiblement plonger le pays dans la crise.

Faustin Kalenga