À quelques heures de l’adresse du chef de l’État à la Nation, celle-ci  très attendue tant par les congolais que la communauté internationale, l’Union Européenne a donné son avis sur le bras de fer entre le FCC et le CACH.

Le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, sera sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision Nationale Congolaise, RTNC, pour s’adresser à la Nation ce vendredi 23 octobre. Une communication combien importante a conduit au report de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres, alors que la coalition gouvernementale FCC-CACH traverse une période de crise.

Tout en écartant son ingérence dans les affaires de la République Démocratique du Congo, l’Union Européenne souhaite qu’il y ait accord entre les parties qui dirigent le pays, l’a affirmé Jean-Marc Chataigner.

« L’Union Européenne n’interfère pas dans les affaires intérieures de la République Démocratique du Congo. Mais ce que nous souhaitons, c’est véritablement qu’il y ait un accord entre les deux parties pour trouver une solution consensuelle aux problèmes qui peuvent se poser » a lâché le représentant de l’UE en RDC, JM Chataigner.

Position qui montre la non participation de l’Union Européenne dans l’affaire FCC-CACH qui a pris une allure de désespoir.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news