Les décents propos du Pape François sur le mariage homosexuel ont créé de la confusion auprès des chrétiens du monde entier. Pour éclairer les zones d’ombre, l’Abbé Donatien Nshole a apporté sa touche majestueuse.

Le Pape François s’est confié à la presse défendant l’union civile pour les homosexuels, repris dans un documentaire publié mercredi 21 octobre 2020 à Rome. Le secrétaire général de la Commission Épiscopale Nationale du Congo, CENCO, monsieur l’abbé Nshole, a, dans une interview, précisé la position de chaque propos du Pape par rapport à l’Eglise.

« La première chose qu’il faut retenir est qu’il s’agit des propos que le Pape a tenus dans le cadre d’une interview. Et dans ce cadre là, le Pape n’engage pas le Magistère. Les propos du Pape relèvent du Magistère quand il parle ex cathedra comme occupant du siège de Saint Pierre et quand il parle en collégialité avec les Évêques du monde. Si le Pape tousse, ce n’est pas l’Eglise qui tousse. Si le Pape donne un point de vue, ce n’est pas nécessairement le point de vue qui engage le Magistère de l’Eglise » a précisé le secrétaire de la Cenco.

L’abbé Nshole précise que, pour l’Eglise catholique, le mariage est une union de façon stable entre un homme et une femme, pas deux hommes ou deux femmes. Une position que le Pape ne l’a pas contredit mais qui estime que les homosexuels auraient le droit d’être respectés comme des êtres humains.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news