Les ONG des droits de l’homme regroupées en parties civiles au procès Foribert Chebeya , exigent la réouverture de ce procès pour tourner définitivement la page de l’impunité en rapport avec les crimes commis en RDC.

Dans son communiqué annonçant la conférence de presse qui sera animée jeudi 29 octobre au CEPAS, ces ONG rappellent que deux mois après l’arrestation du bureau des victimes Major Christian Ngoy , le temps avait sonné pour amorcer la réouverture de ce procès et établir les responsabilités sur l’identité réelle des auteurs tant moral que matériel de l’assassinat de Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana.

A noter que Floribert Chebeya et Fidèle Bazana ont été assassinés le 16 juin 2010 alors qu’ils s’étaient rendu au commissariat général de la PNC répondre à l’invitation du chef de la police à l’époque le général John Numbi. Une mort dont les responsabilités n’avaient jamais été établies jusqu’à ce jour.

Faustin Kalenga

By 24news