Transférer les bandits de Kinshasa communément appelés « Kuluna » à Kanyama Kasese dans la province du Haut-Lomami, est une idée rejetée par l’Assemblée provinciale. Les élus locaux estiment que cette arrivée massive des bandits augmentera le taux de criminalité et d’insécurité dans la province.

Dans un communiqué de presse publié mercredi 4 novembre, l’assemblée provinciale du Haut-Lomami se dit surprise par l’arrivée de ces jeunes à Kanyama Kasese sans que les autorités provinciales ne soient officiellement informées.

Pour la Société civile de cette région, ces jeunes, qui n’ont pas une bonne réputation, risquent d’être sources d’insécurité pour les habitants de ce territoire. Elle se demande pourquoi le gouvernement ne recrute pas les jeunes localement pour qu’ils apprennent aussi un métier.

Déjà, la province a été victime du passage d’autres jeunes délinquants qui ont semé l’insécurité grandissante. Les députés provinciaux évoquent également les cas de la milice Kamuena Nsapu qui a fait subir la population locale des exactions terribles. Bref, les élus locaux s’opposent farouchement à cette décision prise par le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa.

Armel Langanda

By 24news