La situation sécuritaire dans la région de Beni au Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo), caractérisée par la tuerie des civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), inquiète aussi les autorités ecclésiastiques de la contrée.

C’est à l’exemple du Monseigneur Sikuli Paluku Melechsedec qui, dans une sortie médiatique ce vendredi 06 novembre 2020 condamné les dernières attaques qui ont visé aussi bien des personnes que des biens dont la maison de Dieu de Lisasa où le tabernacle a été profané par ces assaillants.

L’évêque du diocèse Butembo-Beni appelle pour ce faire la population de pouvoir se désolidariser de tous les groupes armés négatifs qui continuent à insécuriser la région. Prêchant l’amour et le pardon le Pasteur de l’église catholique reste convaincu que cette situation prendra fin un jour.

Malgré l’assurance, Sikuli Paluku indique que pour autant que cela est possible, la légitime défense est un instant naturel.

« La première chose que les habitants doivent faire c’est ce qu’on nous répète chaque jour, si on voit qu’il y a quelqu’un de suspect il faut le dire à ceux qui ont la charge de s’occuper de ces personnes là. Mais quand c’est un ennemi, on peut cas même se défendre si vous en avez l’occasion. La légitime défense ce n’est pas moi qui ai inventé ça, même les animaux le font », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que plus de 40 personnes ont été tuées par les rebelles ADF dans le territoire de Beni la semaine dernière sans compter des disparus et des maisons incendiées par ces assaillants.

GK

By 24news