Nous avons signalé précédemment, le torchon continue à brûler à la tête de l’exécutif de la province du Kwango. Entre Jean-Marie Peti Peti et Léopold Kangulumba, respectivement gouverneur démissionnaire réhabilité et gouverneur a.i -ancien vice-gouverneur- les relations sont très tendues.

Jean-Marie Peti Peti accuse le Gouverneur intérimaire Léopold Kangulumba de défier l’autorité du chef de l’Etat en refusant d’obtempérer à la décision du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde. Il dénonce également le refus du Gouverneur intérimaire de lui présenter le rapport de gestion des affaires courantes.

De son côté, le gouverneur intérimaire, Léopold Kangulumbu, estime n’avoir jamais été notifié de la décision de réhabilitation de son titulaire et juge inconcevable de présenter le rapport de gestion à un démissionnaire.

«Il me dit de n’avoir pas respecté la décision du président. Est-ce que lui a une décision du président de la République, lorsque par exemple il est réhabilité? il est réhabilité sur base de quel document ? un message que je n’ai pas jusqu’à présent ; je ne l’ai jamais vu, alors qu’en principe on devait me l’adresser. En plus, il ne me l’a jamais présenté », a déclaré Léopold Kangulumba, Gouverneur a.i du Kwango.

Et de poursuivre «je devais lui présenter des civilités en quelle qualité ? C’est lui qui devait venir me présenter les documents, et ce, au bureau mais il ne l’a pas fait. En plus, s’agissant du rapport de gestion, moi je vais lui présenter ce rapport ? Un démissionnaire, quelqu’un qui n’existait plus, moi je vais lui présenter le rapport de gestion, en quelle qualité », s’est exclamé Léopold Kangulumba.

Pour rappel, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde, avait ordonné la réhabilitation des gouverneurs du Kwango et de Maï-ndombe.

 

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news