<< Nous venons de mettre un trait définitif sur la coalition FCC-CACH qui a bloqué le pays pendant deux ans>>, a déclaré André Léon Ntumba Mukendi au point de chute de la marche dite de soutien aux consultations initiées par le chef de l’État.

C’est à 10 h de Kinshasa que le go de la manifestation a été donné par le président intérimaire Jean Marc kabund pour soutenir les consultations et l’Union sacrée. Voilà qui justifie la satisfaction ce jour de l’élu de Miabi.

<< Nous sommes heureux de voir que le chef de l’État est entrain de consulter les responsables politiques et sociaux pour le bien-être et l’avancement du pays, et notre présence à cette marche équivaut au soutien total de ces consultations que le chef a initiées>>, précise-t-il.

Par ailleurs, l’élu de Miabi au Kasaï Oriental dit croire à l’aboutissement heureux des consultations initiées par Félix Tshisekedi.

<< Bientôt un informateur sera nommé et les choses vont décoller. Aujourd’hui vous n’avez qu’à voir comment on évolue, le ministre des finances n’obéit même pas au président de la République , et vous appellez ça coalition >> S’interroge-t-il ? Avant d’ajouter ” prenez votre mal en patience tout va changer bientôt.”

S’agissant de la démarche entreprise par la CENCO pour obtenir un éventuel dialogue entre Kabila , Tshisekedi et fayulu, André Léon Ntumba qui dit connaître le souhait de Félix Tshisekedi quant à ce et doute cependant que cette initiative soit venue du président de la République.

<< J’invite par ailleurs, les pères de l’église à comprendre les signes de temps pour ne pas confondre les choses;Je reste convaincu que cette initiative ne vient pas du chef de l’État. Les évêques semblent prendre une démarche parallèle mais je peux vous rassurer que plus rienien ne sera comme avant, il y aura un gouvernement que nous sommes venus soutenir aujourd’hui et je vous confirme que le président de la République n’est pas dans cette démarche de la CENCO.>>

En outre , l’élu de Miabi a révélé avant de quitter le lieu de la marche que plusieurs députés FCC sont déjà disponibles à rencontrer le chef de l’État pour soutenir l’union sacrée. La marche de ce samedi 14 novembre s’est clôturée sans casses ni incidents majeurs.

Ayant connu la participation de la hiérarchie du parti présidentiel, cette marche qui est partie de plusieurs coins de la capitale a connu son point de chute à l’esplanade du boulevard triomphal.

Faustin Kalenga

By 24news