Initiées le 02 novembre, les consultations menées par le Chef de l’État tend vers la fin. Selon certaines sources proches de la présidence de la République, c’est en principe ce mardi 17 novembre que Félix Tshisekedi pourra clôturer ses consultations.

Le Chef de l’État reviendra, comme il a annoncé dans son adresse à la nation, au peuple pour des conclusions de ses longues consultations. Aucun cas de figure ne sera écarté avait-il déclaré sur un ton sec.

Cependant, certains acteurs, auront souhaité une rencontre entre les deux leaders de la coalition au pouvoir, à savoir Félix Tshisekedi, président de la République et chef du cap pour le changement, et son prédécesseur, Joseph Kabila, autorité morale du Front Commun pour le Congo, majoritaire au parlement.

” un pourparler sincère entre les deux, avancerait mieux les choses. Kabila doit être conscient que Tshisekedi avec qui il a signé l’accord de la coalition n’est plus le même. Signer un accord sans avoir ce que représente exactement le poid de diriger une nation, ne peut être pris en compte surtout si le concerné a beaucoup cédé une part importante de son pouvoir” a déclaré un acteur politique sous l’anonymat.

Et d’ajouter, ” Tshisekedi n’a jamais demandé à Kabila quelque chose dans le sens de libérer son espace de gestion. Croyez-moi, si Tshisekedi exprime à Kabila clairement que je veux ça et ça, Kabila va céder si cela ne touche pas à sa sécurité et celle de sa famille”.

L’atterrissage des consultations avec une importante question, va t-on boucler la boucle sans un tête à tête entre les deux? Si tel est le cas, alors les observateurs avertis pourront déjà donner le ton de ce que sera l’adresse du Chef de l’État dans les jours qui viennent. Une rupture entre les deux et une reconfiguration de la classe politique aux enjeux pas facile à maitriser. En attendant, la population observe et souhaite que les décisions qui seront prises par le Chef de l’État soient celles qui vont réellement avancer le pays.

La Rédaction

By 24news